YOB - The Illusion of motion
2004 · Metal Blade

Détails

   Traditional doom Psyché Space Rock

Elaborations Of Carbon tait un condens violent, une ppite de rage brute peine faonne et dj si destructrice. Catharsis se voulait plus aventureux, une sensation de malaise paradoxale. En deux albums, YOB avait dfrich les fondements du renouveau doom, travers des sonorits cosmiques, caverneuses ou progressives. The Illusion Of Motion, vritable second opus du groupe (EOC et Catharsis tant issus des mmes sessions) marquera les esprits et grave dans la pierre un nouveau chapitre dans l'histoire du metal lourd et apocalyptique.

Toutes les qualits des prcdentes ralisations se retrouvent ici portes leur apoge. Les intros sont mystrieusement planantes et inquisitrices. Les guitares tout d'abord cristallines, aquatiques, rdent, sournoises, tissant des maelstrms bouillonnants et inquitants, sautant soudainement la gorge de l'auditeur pour ne plus la lcher. La section rythmique n'est pas en reste, Travis Foster (dont c'est ici la premire ralisation avec le groupe) martelant comme un forcen ses peaux et crant avec son compre Isamu un mur vrombissant, une vague de plomb toxique. Et l'lment majeur de YOB, la voix de Scheidt, intrigue toujours tout autant qu'elle remplit avec brio son office.

En quatre titres, pour une heure d'expriences sonores, YOB vous transporte dans un voyage aux confins des galaxies, des abords de volcans fusionnants aux dserts froids et crpusculaires d'Uranus, des gouffres sans fond des grottes secrtes de Mars aux plateaux enneigs du Tibet. TIOM surpasse ses prdcesseurs sur tous les plans, offrant nos oreilles bahies une performance sonore ingalable, vecteur de sensations incommensurables, o la vie, aborde sous un angle nouveau permet de nous transporter tant sur le pan physique que spirituel.

Tour tour destructrices, constructrices, dstructures, structures, mlancoliques, dsabuses, la musique et la magie YOB oprent. Mme s'il ne s'agit pas d'un groupe que l'on puisse aborder sans avoir de sacres prdispositions ou une oreille musicale plus que rode ce genre d'exercices musicaux forcment prouvants, YOB ne laissera pas indiffrent. Illusion Of Motion, ou un voyage mditatif, album de l'anne ?

The Illusion of motion en trois mots : grandiloquent, majestueux, magistral


Facebook 

Chargement...