SCREAMING TREES - Uncle Anesthesia
1991 · Epic

Détails

gulo gulo
le 15 juin 2013 (744 lectures)

   Grunge Psyché

Il y a de toute vidence plus qualifi que moi pour parler des Screaming Trees. Car dans mon petit univers idal, les Screaming Trees sont le groupe d'un one-shot : Uncle Anesthesia. De ce que j'en ai expditivement vrifi, ils y font la mme chose peu ou prou qu' leur habitude. Peut-tre sont-ils aids ici par le pouvoir de leur titre, et de la pochette criant le Lewis Caroll et le Thomas De Quincey, s'y rapportant. Peut-tre papa Lanegan y est-il en une de ses meilleures formes jamais : toujours la lisire de Bono - mais dans mon petit univers idal, ce Bono-ci est jou par Michael Madsen.
Mais surtout, s'il vous plat, les Screaming Trees avaient t fournis pour cet album en came tout premier ordre ; lsd, hrone, peyotl : le mec s'tait pas foutu d'eux sur un seul des plats au menu. Ah ; ce n'est donc pas aujourd'hui, que nous perdons notre trange rputation de webzine de drogus, dirait-on ? Que voulez-vous que je vous dise ? Les gens qui prtendent ouvrir leur claque-merde propos de musique rock et se considrent dispenss de goter, j'ai toujours trouv a infiniment plus pathtique et venteux, que ne pas lire la bio et l'arbre gnalogique de tout le saint-frusquin. Passons.
...Mais faut-il avoir la tte plus au fond de son cul que le pire des pires toxicomanes, pour ne pas sentir ici dans l'emptement des guitares et de la voix de Marco, l'insoutenable extase opiace de toute premire qualit et les visions arcadiennes les plus gourmandes, qui propulsent ce disque tout droit au pays de Cocagne de ce type d'albums - o il va d'autorit mettre des calbotes et des leons de relax aux Doors, au Velvet, aux Stooges et tous leurs petits potes de partouzes hippies amres. Cet album est une invitation au plaisir parfaitement pure ; tailler la route la capote laisse dans une poubelle, baiser dans tous les coins de la maison et du jardin, boire tous les scotches du monde, se baigner dans des piscines de miel sal, se jeter du haut du Grand Canyon dans le coucher du soleil, ou quoi que ce soit qui pourra vous pingler au ciel... Chacun son truc.

Uncle Anesthesia en trois mots : big, white, heat


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Classique!
Classique!