TOMBSTONE - Devil's ride
2012 · [ autoproductions ]

Détails

EyeLovya
le 25 juin 2012 (732 lectures)

   Traditional doom Stoner

Ces jeunots là n'ont peut être que quelques mois d'équipée derrière eux mais peuvent tout de même se targuer de nous fournir une belle démo -belle, façon de parler, les dragons sur les pochettes je n'ai jamais vraiment compris- au son certes brut de décoffrage, mais un vrai son de vraie démo ça rassure et ça fait même plaisir, surtout que loin d'être dégueulasse, le mix est assez équilibré et le son de guitare est même excellent dans son timbre embourbé jusqu'aux potards.

Tombstone joue le stoner doom comme le jouait Goatsnake, référence avouée et difficilement occultable, c'est à dire principalement doom en fait, avec un groove lui aussi prononcé à la californienne, Palm desert mais aussi San Jose (merci le premier riff de basse de la troisième piste très Cisnerosien), et si le nom de Kyuss vient lui aussi rapidement en tête c'est que le chanteur se rapproche souvent de Garcia dans ses intonations, en plus de ce petit côté tristement français, simagrées rock n'roll à l'ancienne qui sortent d'on ne sait trop quel résidu lointain d'Eddy ou Dick, qui, pour une fois, ne m'insupporte pas tant, et ne me gâche surement pas le plaisir des très chouettes riffs balancés tout du long ; on ne manquera pas, d'ailleurs, de sourire au charmant clin d'œil « Alright ! » au début des pistes centrales (si vraiment c'en est un). Et puis on ne manquera pas de sourire tout court, parce que c'est une bonne démo, après tout.

Devil's ride en trois mots : bourbeux, prometteur, bluesy


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs