gulo gulo
le 06 juin 2012 (4447 lectures)

   Industriel Black metal

Ainsi donc le voil, enfin, ce premier disque quand P.H.O.B.O.S. jouait black indus... Si comme moi vous craignez du metal militariste prave tranquillisez vous. Si vous escomptez ici trouver du mtal ce sera seulement comme armature pulvrulente au cur d'un misrable amas de boue (dj ...) putrfie - ainsi que dans une sorte de version crust scorbutique de Selfless, car oui, Godflesh est toujours/dj prsent, vaporeusement, mais on pourra surtout penser la fois aux grincheux de Khold et aux vieux disques de Black Sun - entre Fleshmarket et Hour of the Wolf, bornes non incluses - tandis qu'on se fera empltrer par cette dgnrescence de beumeu opinitre, baveux, empes, cet amour de l'aplatissage coup de brique d'une rgularit nauseuse, ces riffs gondols de basses au grain ouvrier en faire bander Eisenvater sur sa chane de montage. Ou bien un abattoir porcin dont les officiants sont des suids en uniformes tout droit sortis d'une pochette de Magma.
Pour autant, bien sr, qu'on admette l'hypothse farfelue de russir faire quelque chose comme penser, sous l'obscne et triste assaut des bacilles malins, des visions confuses induites par l'intoxication, et des machineries maudites.

Proto en trois mots : condamn, insalubre, migraineux


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs