PHOBOS - Anoedipal
2008 · Megaton Mass Products

Détails

gulo gulo
le 01 juin 2012 (926 lectures)

   Industriel Freak doom

Anoedipal est un peu le paradigme de ce qu'est P.H.O.B.O.S : un machin l'ambiance bien palpable, dsagrablement mme, et sur lequel on a peine dgoiser une fois fini de se l'tre fait exsuder dessus, pour dterminer ce qu'il s'y est pass de dfinitivement particulier.
Concrtement, cet album-ci est lui aussi trs marqu par Godflesh, en apparence ; avec, dj, cet art de faire miauler les guitares qui sans faire mine d'y toucher taquine plus qu'aisment Blut aus Nord ; sauf que dans le mme temps il est galement tout fait dans le got d'un Celtic Frost rcent, avec son monumentalisme malgrcieux, triste figure et matriaux nobles ; et qu'encore par-dessus le march cet indus-metal de baron se voit troubl de multiples tours de main de la plus dlicate faon sick electro, toute la riche cole des Skinny Puppy du vieux continent aux dtours des couloirs pisseux, Putrefy Factor 7 tant le nom qui viendra le plus volontiers en tte, et aprs lui celui de Mortal Constraint - pour un groupe electro-dark ce serait dj beau, pour un projet metal c'est Byzance. Et justement cet album a tout fait le vice oriental d'une aussi colossale que concupiscente effigie en bronze de Baphomet, de Baal, ou de tout autre mystique bestiau cornu, ardent et dvoreur d'innocents venu des ges raffins que l'on voudra fantasmer en de moites cauchemars d'asthamtique.

Anoedipal en trois mots : cruel, hautain, sybarite


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Excellent
Excellent