PHOBOS - Atonal Hypermnesia
2012 · Megaton Mass Products

Détails

gulo gulo
le 22 mai 2012 (4084 lectures)

   Industriel Rituel

Sans doute y a-t-il une certaine forme de logique ce que P.H.O.B.O.S, projet d'vidence trs influenc par Godflesh, se mette aujourd'hui montrer d'videntes ressemblances avec Blut aus Nord. La parent tait mme tellement latente que la chose de Monsieur Sacri avait un temps t hberge sur le trs select et trs obscur Appease Me. Mais sans doute galement y a-t-il une forme certaine de logique ce que P.H.O.B.O.S, faux Godflesh-like trompeur, dont la personnalit acide, aride et malfaisante a toujours t bien trempe, quoique sournoisement, et en bon fils de Godflesh, lesquels les plus souvent sont mieux aviss que de simplement cloner papa, tout comme les descendants de Killing Joke (logique toujours aussi implacable) - logique, disions nous, que P.HO.B.O.S continue dvelopper sa propre malignit bien lui, suivre son propre sillon de tnbres. Atonal Hypermnesia clabaude en effet quelque part entre les mugissements pte molle de The Work which Transforms God et le mech-hop vivisecteur de Desanctification, sauf que si ce dernier est sans doute magnifique voire un peu trop magnifique, Atonal Hypermnesia lui a juste la magnificence de la Boue, double d'une lubricit cthulhute couper le souffle ; les guitares meuglent et barrissent qui mieux-mieux la petite symphonie des horreurs moelleuses, en fiche des nauses de rvulsion pure mme un reptile ; et mme lorsqu'au mitan du disque le monumentalisme religieux base d'acide terrifique commence de se faire plus explicitement menaant, et peu peu dvorer tout le champ de la ralit, il prend des traits, si j'ose dire, bien plus impies et innommables que chez Vindsval et ses toiles ; on est au fond ici de l'antre de ce que chastement les mythes tels que Baphomet ou la thorie des trous noirs recouvrent de plus hideux dans le fonctionnement du transit digestif de l'univers, et ses effondrements autophages sur eux-mmes. Et les guitares de vagir de plus belle, la bote rythmes dnonner avec rigidit sa danse du ventre d'obse cataleptique, et les toiles de se changer encore un peu plus en barbe--papa dans un ciel de limon.
Tout fait personnellement, ce que Desanctification me laisse fantasmer sans me l'offrir, Atonal Hypermnesia me l'ouvre avec la plus divine des largesses, en toute salet, entre adultes consentants. Unholy, comme ils disent.

Atonal Hypermnesia en trois mots : fait, , coeur


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs