PLACE OF SKULLS - As a dog returns
2011 · Giddy up! records

Détails

EyeLovya
le 05 février 2012 (628 lectures)

   Traditional doom

Lavés des résidus progressifs qui les connectaient à Revelation, nos apôtres rockeurs ont probablement laissé tremper leurs guitares trop longtemps dans les huiles saintes, et leur doom rugeux et ardent doit peut être aussi bien au graillon puissant et l'inconfort engendré dans les narines de notre Griffin tout bougon. Fort heureusement, Jésus est là, et quand Jésus est là, tout va. Alors après quelques incantations soft rock, donne moi la force de gnagnagna supporter cette odeur inconvenante, hop hop on balance des citations de Jean, Paul - et même pas les autres Beatles – et on est reparti sur les routes à pleine balle, en Harley et tout.

Parce que Place of skulls, ici de nouveau en line-up originel, c'est vraiment de la musique de biker. Au delà des nuances trop marquées sur cet album, trop douces, trop crétines, il ne faut jamais bien longtemps pour relâcher du gros riff qui pourrit les cordes de cambouis, en santiags, un peu suisse entre ZZ Top et Black Sabbath, entre le Maryland et le Texas.

Victor gère, c'est indéniable, en ce qui concerne les lignes de chant épiques et galvanisantes, tout comme les riffs déjà évoqués ; reste que l'album voit ses reliefs atténués tout de son long, sauf le sursaut Pearl Jam de la dernière piste, monsieur vieillit, n'a plus la fougue d'antan et clairement délaissera peu à peu le rock au profit de la spiritualité, ce qui est bien dommage. Enfin, nous verrons bien.

As a dog returns en trois mots : redempteur, confesseur, motard


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs