STONE ANGELS - Within the witch
2011 · [ autoproductions ]

Détails

EyeLovya
le 25 janvier 2012 (585 lectures)

   Traditional doom Sludgecore Black metal

Le renouveau du sludge se ferait-il dans le berceau même de son étymologie, le cambouis, la boue, la vase ? Lo-fi comme un Thralldom de Louisiane, punk comme un Black Flag noyé dans la bourbe, crossover vaguement black comme Unearthly Trance sans les vieux bouquins, et stoner avec l'oasis drainée et le sable humide qui en témoigne bien frustrant, histoire garantir un groove puissant quoiqu'à peine perceptible dans la débâcle poussiéreuse ; tel est le sludge néo-zélandais des Stone Angels qui, du haut de leur dénomination pourrave, transforment les vastes vallées vertes en champs de paille asséchée et couvrent le ciel d'épaisses vapeurs charbonnées.

Peut-être pas complètement révolutionnaire dans ces vieilles odeurs oubliées qui rappellent le bonheur de nos premiers disques de sludge, les rythmes fangeux d'émulation miraculeuse, un vocaliste défait tiré d'un cas clinique d'internat d'ORL, des riffs lourdeaux, râpeux, ébranlés et tout le bordel. Mais le grain, lui, bombarde d'obscurité, c'est le poisseux, le photophobe, le rouillé, ce que vous voulez ; c'est surtout ce son ghetto, sludge à t-shirt 36 chambers, cages d'escalier taguées, east-coast deathrock, même dans les passages plus stoner, ou les plus black, toujours Abel Ferrara jusqu'au bout des ongles.

Within the witch en trois mots : terreux, bourbeux, ghetto


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs