URFAUST - Der freiwillige Bettler
2010 · Ván

Détails

Sinical
le 10 décembre 2011 (1012 lectures)

Bon alors tas de boue on s'remue ou quoi? Parce que j'ai beau scruter les playing list des slowendiens avec assiduité, j'ai bien du mal à y trouver une quelconque traçe d'Urfaust dans le lot. Sauf exception. Faut-il que j'te l'répête pour qu'ça rentre dans ta tête?
Comme souvent, le souci avec Urfaust, c'est qu'ils produisent un album d'excellente facture, dominé par un titre qui défonce tous les autres. Et de par suite, ça incite le chroniqueur flemmard à céder bah...à la flemme. Donc, pour faire vite et simple, je vais me contenter du premier morceau.
Bon donc imaginez que vous êtes un heureux père de famille. Un mari attentionné, aimé d'une femme belle et adorable, deux petits enfants parfaits, destinés à une vie délectable. Seule ombre au tableau, vous êtes habités par un Démon. Vous le savez, eux non. Vous avez tenté de l'oublier. Mais par une superbe soirée d'été, alors que le repas s'achève au bord du jardin, chacun s'apprêtant à se diriger tranquillement vers sa couche, le Démon se réveille. Sournoisement, il vous fait attraper une lourde branche, vous la fais abattre sur le coin de la tête des chers bambins et de la douce, vous force à nouer des noeuds inextricables autour des corps endormis, vous prend par la main, vous fais déverser un bidon d'huile, vous fais scratcher une allumette, vous fais vous rasseoir...et au premier hurlement, vous réveille et vous laisse là, immobile, impuissant, stérile face à votre propre oeuvre destructrice...puis s'en va et retourne sommeiller, repus. Et vous laisse seul, vidé jusqu'au tréfonds.
Le reste n'est qu'anecdote. De qualité, grande, très grande, mais anecdote.
Ah ouais et accessoirement, si j'en crois les titres des chansons, tout cela m'a l'air fortement inspiré de Nietzsche et plus particulièrement de "Ainsi parlait Zarathoustra". C'est pas pour dire que j'm'en cogne le sexe du blé dur, mais presque.

Der freiwillige Bettler en trois mots : noir, bacchusien, sadique


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Classique!
Classique!