EyeLovya
le 07 septembre 2011 (622 lectures)

Vous voyez ce gros molard tout gélatineux qui tremblote coincé sur les cordes vocales là ? C'est ce chant rampant super blues qui permet de cimenter et calmer un peu les ardeurs d'un batteur frénétique qui semble avoir d'insupportables fourmis en permanence dans chaque membre, un peu comme le bassiste, pas en reste, à qui la production rend justice (un peu trop ?), sur le devant de la scène, avec de gros doigts infatigables qui s'agitent tout le long du manche sans discontinuer. Des français qui jouent du stoner indique le promobook, et moi de me décourager instantanément : oh nooon...

C'est con, le stoner en fait, c'est juste du boogie hyper tranchant à la guitare (un son pas assez épais à mon goût), mais pour le reste, à l'instar des toulousains d'A very old ghost... The Dying Seed c'est une tambouille énervée qui distribue les baffes et joue sur les variations de rythmes, d'ambiances, de couleurs et que sais-je encore, tenant du power blues aux effluves psychés lointains aussi bien que du post-metal décidément hype chez nous en ce moment, technique et puissant puis faussement apaisé. Un premier album qui en montre un peu trop d'un coup, parfait pour asseoir sa réputation, mais un peu épuisant à la longue.

Tsuba en trois mots : polygueusique, hyperactif, impatient


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs