MOTORPSYCHO - Timothy's Monster
1994 · Stickman

Détails

lucas
le 15 décembre 2010 (945 lectures)

L'authentique insolence du talent vritable, tout se permettre, l'envie, au feeling, prendre simplement comme venu sous sa forme brute et parfaite, vidente. Pondre un premier disque indiscutable, juste, fraicheur de vivre de l'instant, tubes de jeunesses furtifs et indtrnables, tellement beaux et directs que c'en devient ridicule. Jeunes mais jamais bricols, piques et puissants, de l'indie son plus Barlow au psschitchdlisme gnialement fameux, les deux en mme temps dans une richesse de son incroyable prendre pleines mains, en pleine poire.
Tout se permettre et mieux, en mieux que tous les autres, baigner son psychdlisme aux doux acides dans une marre aux crocs, violenter le total doom, faire chialer les bombes, oser un The Wheel qui assassine sans regarder aussi bien No Quarter de Led Zep que tous les albums de Om en 17minutes qui donnent le ton du disque n2, au bout du plaisir, au bout de l'envie, pile poil dans le merveilleux.

Un album d'amour.

Timothy's Monster en trois mots : Smile, Smile, Smile


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

 
Coup de cœur
Coup de cœur
 
Classique!
Classique!