COUNCIL OF TANITH - Council of Tanith
2009 · [ autoproductions ]

Détails

EyeLovya
le 11 décembre 2010 (559 lectures)

   Traditional doom

Aïe. Enfin, c'est rigolo au moins. Un riff stoner doom, bien dans ses bottes qui ouvre le truc, RAS pour le moment, mais après quelques secondes et l'arrivée de la batterie : ahem. Il y a un truc qui va pas là, sans pour autant le capter précisément, la batterie est totalement à la ramasse, genre dans le rythme mais en fait pas tellement. Bon, passons. Le problème suivant arrive, le chanteur. Une sorte de petit Nemtheanga calvitique, qui voudrait jouer le Faust de Gounod chargé de gaz après un bon gros repas au moins quintuple des apports journaliers recommandés. Les bulles qui viennent chatouiller les cordes vocales en permanence, ça fait l'effet d'un lépreux parkinsonien qui tenterai un solo de Dream Theater. Le plus marrant, c'est que dans le troisième morceau, ouai Loup solitaire, je sais pas vraiment pourquoi, il balance à pleine puissance (facile 9 watts) un cri ridiculement éraillé, genre Sebastien Folin bourré, qui fleure bon la convalescence de deux mois d'aphonie totale, le foulard moche autour du cou, le lait chaud au miel le soir, etc.

Council of Tanith en trois mots : please, try, again


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Mauvais
Mauvais