STONED JESUS - First Communion
2010 · Solitude

Détails

EyeLovya
le 09 novembre 2010 (757 lectures)

   Traditional doom Stoner Psyché

Stoned Jesus, ça fait vraiment nom taillé pour les badges que les jeunes keupons arboreraient (mais ça existe forcément déjà) fièrement sur leurs vestes militaires. Au moins, Down, ils avaient le bon goût d'avoir fait la photo sans la commenter.

A leur décharge, ils sont ukrainiens, et peut être que là bas, c'est encore considéré comme cool.

Le souci avec ce nom, c'est que ce n'est pas le seul. Déjà, il y a ce fuzz outrageux sur les guitares, vraiment, qui rend extrêmement dubitatif des les premières minutes. Impossible de se concentrer sur la musique, on entend que ça, du genre : AttenFUZZd ils sFUZZont pFUZZas mal ceFUZZs accorFUZZds là. Et faiblard par dessus le marché. De plus, non, les progressions sont nulles aussi, d'un banal ou d'un chiant affligeant.

A leur décharge, ils sont ukrainiens, et peut être qu'en Ukraine ils viennent juste de découvrir Sleep.

Soit, au milieu de la routine, on trouve tout de même quelques éléments agréablement groove sur Red Wine, et parfois même intéressants comme le couplet de Black Woods. Mais ce qui a le plus de mal à passer, pour moi s'entend, c'est ce chant d'espagnol refoulé. La rondelle de citron fatiguée par le soleil, les aiguës faciles, mollassonne et désagréable à l'oreille, de loin Ozzysant mais même pas nasillard, qui me rappelle Glow, quoi, voyez ?

A leur décharge, ils sont ukrainiens, et peut être qu'en Ukraine, ils savent pas qu'en Espagne aussi il y a des centrales nucléaires.

First Communion en trois mots : prvisible, jeune, espagnol


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs

Mauvais
Mauvais