HAIEETA - Mvemjsun(p)
2007 · Realize records

Détails

EyeLovya
le 01 septembre 2010 (613 lectures)

   Traditional doom Stoner

Je me suis trouvé d'abord intrigué par le nom du disque, en fouillant sur la toile, qui pouvait évoquer en regardant très rapidement une langue scandinave, et par le nom du groupe, qui du coup ne m'évoquait rien du tout. Et bien ce sont des irlandais. Soit. Et pour être franc, ce n'est qu'il y a une vingtaine de minutes que j'ai compris que MVEMJSUN(P) ne sont que les initiales des planètes du système solaire dans leur ordre de proximité au soleil et non pas une locution de vieux norrois. Alors les irlandais, c'est assez curieux quand on y pense, parce qu'on en entend assez peu parler dans notre joli milieu doomistique, et encore moins quant au stoner, comme nous propose donc ce groupe.

C'est rigolo des irlandais qui essayent de faire du Kyuss, parce que le chanteur à beau faire tout un tas d'efforts pour reproduire les gimmicks de Garcia, son haleine sent bien trop le mélange d'orge et de houblon, de même pour le reste de l'instrumentation qui s'embourbe dans la lande boueuse plus qu'elle ne se faufile à pleine vitesse avec l'agilité d'un esprit alcaloïdo-stimulé dans l'air brûlant désertique. Le remake d'un Raoul Duke qui sillonerait les collines pluvieuses en tournant uniquement au whiskey et à la brune.

Et ça manque vraiment de finesse et d'agilité, après vous me direz que le stoner, ça fait rarement dans la dentelle. Oui mais quand même. En écoutant sur leur espace communautaire musical, je m'étais dit après quelques secondes : « Oh! Cool, ça sent le gros doom stonisant tourbé à la Sloth ». En fait nan, ça fait vraiment Kyuss en certes bien tourbé, mais réduit au simple rentre-dedans disgracieusement groove et efficace comme un bon McDo' à 8h le matin après une longue nuit douloureuse, absolument satisfaisant de lourdeur bien salée et huileuse en noyant toute notion de goût.

Mvemjsun(p) en trois mots : gras, wannabe, lourdaud


Facebook 

Chargement...

Avis des auteurs