Tom
le 15 septembre 2004 (818 lectures)

   Doom death Death metal

Sacr monument auquel je m'attaque l. Un disque comme celui-ci il n'en n'existe pas deux. Un disque qui pue aussi bien la bire et les cheveux gras, que le vomi d'un zombie purulent et la moisissure des caveaux, c'est comme a qu'on pourrait le rsumer ce Mental Funeral.
Culte, ce disque reprsente, avec Winter (cf. chronique), les dbuts d'un genre encore timide. Et tout comme Winter, Autopsy compte parmi les pionniers oublis du doom death.

Imaginez-vous au dbut des 90's, face ces quatre jeunes ricains bedonnants qui dversent un flot de comptines ncrophiles, de fables morbides et d'histoires de zombies en tout genre.
Imaginez-vous dans un petit club pourri, vous tes entour de vestes patchs, de jeans trous et de vieilles baskets sales. Vous remuez doucement la tte sur ce tempo lent. Respirez cette odeur fabuleuse qui mle vomi, bire renverse sur le sol et toutes sortes d'essences corporelles. On est bien loin des ambiances romantiques d'une bande d'anglais tristounets, non ?
Voil en gros, toutes les images qui se bousculent dans ma tte l'coute de ce fantastique Mental Funeral. A chaque fois, je me rve nostalgique de cette priode des temps anciens, mais comment tre nostalgique d'une poque que l'on a pas vcu ? Comme j'aimerais pouvoir dire Putain, c'tait mieux avant ! .
Bon trve de bavardages inutiles, et tout de suite une premire conclusion : ce disque est un vritable voyage dans le temps ! Voyage dans le temps, certes, mais Mental Funeral aurait il pris une ride pour autant ? Oh que non !!!!
Cet album fait mme partie de ceux qui ne vieilliront jamais. Esprons qu'il ne sombrera pas non plus dans l'oubli. Pour moi c'est sr que non. Comment oublier un des albums les plus jouissifs qu'il m'ait t donn d'entendre dans toute ma misrable existence ?

Ce groupe est un des pionniers du death metal US, mais avant tout un des plus grand reprsentant de ce qu'est l'essence mme du Doom Death. On a ici affaire la forme la plus pure de ce sous genre. Aucune influence extrieure ne vient corrompre cette formidable entit qu'est Autopsy. Comme je le disais plus haut, rien voir avec les courbettes romantico-mlancoliques d'une certaine catgorie qui existe encore aujourd'hui.
Un violon ? C'est une blague ? Un clavier ? Certainement pas ! Une voix fminine peut tre ? Je vais finir par tre violent.
Ceux qui pensent que le doom death se limite uniquement My Dying Bride risquent d'tre surpris ! Car la base c'est a, l'origine c'est Autopsy.

Autopsy joue un death metal d'une lourdeur incroyable, un death metal sale, cradingue, suintant.

Mental Funeral est un album intense. Ce genre d'album qui s'coute d'une traite, et chaque fois on prend son pied. Que ce soit la premire ou la centime coute, on a toujours autant de plaisir couter la musique de nos quatre morts-vivants.
Il faut dire que musicalement, on n'a pas fait mieux en terme de doom death. Chaque riff est une tuerie incroyable, les guitares sonnent totalement poisseuses et lourdissimes. Les riffs de Twisted mass of burnt decay ou de Dead sont l pour le prouver. Quant la construction des morceaux Autopsy met en place une quation qui se rvle tre d'une efficacit toute preuve. Russir passer d'un passage pachydermique une acclration heavy des bois n'est en gnral pas vident, mais ici encore le groupe fait des merveilles. En effet, le tout est gnialement cohrent et surtout trs bien fait. Il suffit d'couter le trs grand In the grip of winter .Quant aux vocaux, une fois de plus Autopsy brille. Du grognement post-mortem aux hurlements tout droit chapps de la gorge d'un vieux zombie moisissant dans une baignoire crade.Et que dire des quelques solos parsems ici et l ? Ils sont glacer le sang. Le son, lui est forcment old-school.

Vous l'aurez compris ce disque est indispensable. Le disque Doom Death avoir c'est celui- ci.
Sur ce je m'en vais explorer les cavits encore tides d'un cadavre, et je le regarderai se dcomposer lentement. trs lentement. Miam
Quant vous, dpchez vous de monter bord de la DeLorean immatricule Autopsy et faites le vite, nom de Zeus !

Mental funeral en trois mots : culte, cradingue, malsain


Facebook 

Chargement...