MARDUK : Panzer Division Marduk

1999, Osmose Productions

— Rocky Turquoise, le 14 juillet 2010 (1062 lectures)

Vous connaissez ma passion pour le mauvais got. Pour ce qui est con, laid, gratuit, mchant, vulgaire, scabreux. Vous savez que tout a me fascine parfaitement. Et bien en fait je ne sais pas trop comment a m'est venu, initialement.

J'ai longtemps pens que ce penchant pour la dbauche et la surenchre dans l'absurdit m'tait venu avec Cathedral, d'un coup comme a. Que BAM ! Un riff un peu groovy, un "ouh yeah" de derrire les fagots, et c'est bon, j'avais sign pour vingt ans - soit jusqu' l'arrive des premiers acouphnes permanents.
Mais en ralit, il arrive rgulirement que des petites perles dcouvertes et kiffes pendant mon adolescence (ici on parle de Panzer Division Marduk, mon premier du groupe, j'avais seize ans) ressurgissent et se rvlent la rcoute ostentatoires d'atours qu' l'poque je ne souponnais qu'avec des lunettes, alors qu'aujourd'hui j'aurais su les reprer 800 mtres, et de nuit mme.

Donc bref, ce disque est juste un monument de provocation gratuite et de gnie obscurantiste. Le nom est fabuleux, y'a un tank et une cartouchire sur la pochette, a dure trente minutes peine pendant lesquelles y'a que du blastbeat, des doubles (triples ?) croches et des beuglements de chat enrou sous speed. Y'a des samples de bombardements de la seconde guerre mondiale, c'est tellement jouissif qu'on se surprend rgulirement hurler SAATTAAAAANNN par-dessus comme si tout ce bordel ne faisait pas encore assez de bruit. C'est tout, et c'est parfait.

Alors aprs, c'est toujours une histoire de got, mais en ce qui me concerne, avec une perle pareille, je ne vois mme pas l'intrt de garder ses disques de crust. C'est tellement vident qu'on pourrait en faire un slogan publicitaire : le metal, c'est bien.

Et bien videmment, un des premiers disques faire tourner une fille qui vous demande navement, le sourire aux lvres et la bouche en cur : t'coutes quoi comme musique ?
Chargement...