MARK KOZELEK : What's next to the moon

2001, Badman Recording Co

— EyeLovya, le 13 juillet 2010 (987 lectures)

Jamais t particulirement attir par AC/DC, pourtant cet album entirement compos de reprises de la priode Bon Scott a au moins le mrite de me donner envie d'couter les originaux, qui n'ont d'ailleurs plus rien voir.
Ouai je suis une groupie de Mark Kozelek, de Sun Kil Moon dans une certaine mesure, et tout particulirement du tout-puissant Red House Painters, mais ce disque, le premier sorti sous son propre nom je crois, est assez redondant, aussi joli soit-il.

Alors que a soit clair, si comme ce bon Rocky vous avez autant d'attrait pour les indpendants de genre masculin la voix suave et la guitare larmoyante que pour une quipe de football fminin en fin de match, pour reprendre en gros ses propres termes, passez votre chemin.

Reste que ces arpges, sur des accordages indits, sont d'une mlancolie toute contagieuse. Bien moins dprssive qu'avec ses groupes, plus apaise, plus tendue, plus chaude peut tre mme, c'est la musique qui se met d'elle mme dans le lecteur en dbut de soire, dehors sur la terrasse, quand le ciel commence s'oranger. Pas un seul instant le nom d'AC/DC ne vient en tte durant ce court album, l'homme excellant depuis toujours dans l'art de transformer n'importe quel morceau, country, rock, pop, en vritable mine-moral.

Bon mais voila, Mark Kozelek tout seul, c'est inlassablement le mme grenement d'accord complexes, ou le mme rythme (oui enfin, restons prudents) feutr, quelque soit le morceau, et pour peu que vous aillez dj une certaine experience de ce gars l, le disque n'a pas vraiment d'intert en lui-mme. Mais les p'tits gars comme moi ne cracheront pas sur quelques autres de ces pilules de torpeur crepusculaire.
Et puis a fera bien rire les fans d'AC/DC.
Chargement...