ANATHEMA : Distant Satellites

2014, Kscope

— Rocky Turquoise, le 30 janvier 2015 (1329 lectures)

On n'coute plus Anathema depuis dix ans. On n'coute plus Anathema depuis qu'ils cherchent mettre en musique le catalogue Ikea. Depuis qu'ils ont troqu la le bois brut pour le formica, et qu'ils rivalisent de principes de prcaution pour darder des morceaux comme crits avec deux capotes enfiles l'une par dessus l'autre.
Distant Satellites, en fait, porte plutt bien son nom. Il a les allures d'une profession de foi, pour un groupe qui a depuis trop longtemps pris got la sensation des pieds sur terre. Un groupe qui se repose sur ce qui gravite autour de lui pour s'assurer une paisible existence, vide de toute passion pour le grand nant et l'espace. Il ferait, du haut de ses prtentions art rock fadasses, tout juste la meilleure pub possible pour les forfaits 4G chez SFR.
Chargement...