KATATONIA : Discouraged Ones

1998, Century Media records

— EyeLovya, le 21 juin 2010 (1050 lectures)

Album terrible. Premier de la deuxime priode du groupe. Ce qui tranche directement avec leurs dbuts, hors du changement radical de style, mais aussi avec ceux qui le suivront, c'est que cet album est touffant de chaleur. Une chaleur trs humide, comme si tout un tas de types se retrouvaient dans une petite pice mal claire, serrs les uns contre les autres, les corps moites, la limite du malaise.
Adieu les forts enneiges du dbut, pas encore : salut le froid urbain d'aprs, donc, pour l'instant c'est l'touffement social, l'insupportable poids de l'attente des autres, la transpiration au dehors, le confinement comme seule issue, la solitude indicible et impose. Tout ce sentiment douloureux est parfaitement exprim ici, sous forme d'arpges moites, ou de mlodies trois accords, qui tournent en rond, qui retombent la fin de la mesure sur le mme accord par lequel la suivante commencera, comme un cercle vicieux, le besoin social, presque indispensable la survie de l'tre humain, contrecarr par une rpulsion maladive de l'autre.
Ainsi, perdu, rsolument abattu et faible devant ce combat face lui-mme, Jonas chante doucement sa douleur, et sa voix est comme un courant d'air frais sur une peau brulante, venant du plus profond de son me glace. Et il y a quelque chose de tristement dsertique sur ce disque aussi, image du vide absolu qui ne demande qu' tre combl, toujours sur la mme dualit besoin-rpulsion.
Pas franchement joyeux tout a.
Gnial quoi.
Chargement...