WESTERING : Help a body

2010, Paradigms records

— EyeLovya, le 11 novembre 2010 (961 lectures)

Impressionnant, d'un bout l'autre. Peut tre est-ce d une certaine candeur de ma part pour ce qui est du black metal, n'y connaissant pas grand chose, mais il y a quelque chose de rellement sidrant dans ce disque.
Cette esthtique, tout d'abord, design et lo-fi, ces deux mots associs vinant d'avance la ncessit de toute autre argumentation. Esthtique qui se retrouve aussi dans le choix des mlodies, dlaissant (presque) totalement les enchainements de plans mineurs diaboliques, pour des progressions hors du temps, suspendues, sublimes, entre les strates de cordes lointaines et sales, les nappes new-age omniscientes et puissantes, et les rythmiques martiales, industrielles. Dans un autre contexte, on aurait pu parler de shoegaze.

Mais c'est surtout la capacit remplir la pice jusqu' l'horizon. La premire chose que j'ai ressenti en coutant le disque, c'est l'immersion, comme si on avanait doucement dans le noir vers le centre d'un lac, en sentant une eau noire, froide et huileuse monter le long du corps mesure que l'on progresse. Alors on laisse le liquide glac couler jusqu'aux poumons, c'est fantastique de se noyer dans le noir absolu comme a, on en reste batement contemplatif, dans l'attente de sa propre fin qui ne viendra finalement pas.
Le terme atmosphrique trouve son sens dans ce que cet album vient remplir celle que l'on respire, souffle par les couches sonores, par simple phnomne de densit. Tout s'loigne et se distord, tout tourbillonne et dissone, blessant mme de beaut.
Regardez un peu la fentre voir si rien n'a chang.
Chargement...