Slow End
Special Low Frequency Version
Gare au groove sans-fin
Clone - play slow.die fast Vol I

Artistes participants au disque

FISTULA Web
COFFINS
THE AUSTRASIAN GOAT Web
ATAVIST Web

Avis des chroniqueurs

lucas
Note

gulo gulo
Note

Informations

Première édition
2009 (1 x 12in)
Label
Blind Date Records
Avec
Huit groupes pour autant de morceaux.
Tracklist
*Salome - blueprint (Fugazi)
*The Austrasian Goat - Mask (Bauhaus)
*Atavist - Mindless (Infest)
*Coffins - Ebony tears (Cathedral)
*Monarch - A look at tomorrow (Discharge)
*La Cuenta - It's in my Blood ! (Bl'ast)
*Fistula - Dead in a ditch ( D.R.I)
*HC Minds - Black Machine (Cirith Ungol)
Remarque
Premier de quatre volumes sur le même thème.
 

Chroniques de splits et de compilations


Doom death Sludgecore

Chronique par lucas, le 03 septembre 2009
(4923 lectures)

Des reprises de groupes qui à la base n'ont rien à voir avec la sphère doom/sludge par d'autres qui ne savent pas faire autrement que de se rouler tendrement dans la boue fumante, l'idée valait la peine d'être exploitée et c'est Blind Date Records qui te présente le résultat, sous la forme d'un très bel objet qui se vendra bien sur Ebay, coffret de bois et booklet sympa en plus du lp, de quoi se méfier, en somme.
Pourtant s'il ne fallait s'en remettre qu'au premier titre, la reprise du Blueprint de Fugazi par Salome, ce serait un classique que tu verrai a droite, classique parce c'est ce qu'est l'originale, et parce que la reprise quasi deux fois plus longue lui donne en la plombant ce caractère poignant, un brin épique qui la rend absolument fantastique et la monte largement au niveau de l'originale. Forcement après une entame pareille, les espoirs sont hauts, et The Australian Goat va les couper net avec sa reprise de Bauhaus qui se la joue shoegaze du tréfond de l'âme, 5minutes qui en paraissent le double, rien ne se passe, suivant. Atavist du coup, passe pour vachement fun avec son morceau de 33secondes con comme pas deux, sans non plus que l'on se souvienne de lui une fois la face terminée. Coffins prends la suite en reprenant à l'identique Ebony Tears de Cathedral, largement inutile donc... Ça commence à sentir le roussi, heureusement que Monarch est derrière avec sa reprise mongoloïde de Discharge déjà bien connue pour relever le niveau deux minutes. Suivent La Cuenta et son interminable morceau qui se voudrait du Grief sans en avoir les moyens, Fistula qui se permet un sympathique morceau qui n'aurait pas spécialement dépareillé sur Idiopathic et H.C Minds un peu ridicules.

Un bel objet qui joue cache misère, si l'on excepte donc ce putain de premier morceau, et deux autres qui vivotent à coté, la réussite n'était pas fournie avec.

Clone - play slow.die fast Vol I en trois mots : Pénible, Inégal, Raté.




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque