Slow End
Special Low Frequency Version
Viens en paix
Bong -  Quttinirpaaq split

Artistes participants au disque

BONG Web
QUTTINIRPAAQ Web

Avis des chroniqueurs

intheseblackdays
Note

Informations

Première édition
2009 (1 x 12in)
Label
Turgid Animal
Avec
BONG: Mike Smith(batterie), Dave Terry (basse & vocaux), Mike Vest (guitare),Ben Freeth, (sitar)
QUTTINIRPAAQ: Matt Turner (tout)
Tracklist
1. BONG - Exhalation
2. QUTTINIRPAAQ - Tonight we will pretend we are human beings
 

Chroniques de splits et de compilations


Funeral doom Drone doom

Chronique par intheseblackdays, le 21 juillet 2009
(593 lectures)

Le fameux Bong anglais, ça fait des années qu'on en entendait parler mais beaucoup plus qu'on espérait enfin entendre un son. C'est désormais chose faite.
Une salve de pas moins de 5 releases a été tirée à quelques semaines d'intervalle. Un album, un ep, deux splits et un triple live, tous bourrés à craquer de matos. De quoi en être écœuré très rapidement.

Car le style de Bong est d'un simplicité enfantine: un drone doom au gros son et à la prod enfumée qui rappelle étrangement Electric Wizard (eh ouais) et donc forcément répétitif... Enfin, si cette description pouvait s'appliquer aux toutes premières réalisation du groupe (notamment le premier LP éponyme et l'EP Bethmoora), l'addition de concerts (du style jouer toute une nuit dans un restaurant (!)) avec l'ajout d'un joueur de sitar les a amenés à légèrement modifier leur approche et à accorder à cet instrument à cordes indien, dont je suis follement amoureux des sonorités, une place importante.

Et c'est le cas sur ce split, faisant de ces 15 minutes sans doute le meilleur titre que j'ai pu entendre du quatuor. Totalement incantatoire et d'une touche prononcée cinématographique façon horror flicks des 70's, je ne saurai que conseiller aux personnes ayant aimé l'essai de style d'Oborn sur Witchcult Today de s'y attarder.

Quttinirpaaq derrière son nom imprononçable, me facilite la tache, car son offrande s'inscrit dans la même lignée et propose un rythme occulte battu avec anémie, volontairement empreint d'une aura maléfique, où les larsens et un étrange murmure humain sans fin viennent contribuer à pervertir le son lourd et granuleux des amplis.

Encore une pierre à ajouter à l'édifice des Grands Anciens.
« Zyweso, wecato keoso, xunewe-rurom xeverator .Menhatoy, Zywethorosto zuy , zururogos Yog-sothoth ! Orary ysgewot, Homor Athanatos nywe zumquros, yesechyroroseth xoneozebethoos Azathoth ! Xono, Zuwezet, quyhet kesos ysgboth Nyarlathotep ! Zuy rumoy quano duzy Xeuerator Ysheto, thyym, quaowe xeuerator phoe nagoo, Hastur ! Hagathowos yachyros, gab Shub-niggurath ! meweth, xosoy Vzewoth ! »

Bong - Quttinirpaaq split en trois mots : occulte, incantatoire , malfaisant




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Il y a 1 commentaire pour ce disque