Slow End
Special Low Frequency Version
Pour le reste : gerbe
Hebosagil / Viisikko split

Artistes participants au disque

HEBOSAGIL Web
VIISIKKO Web

Avis des chroniqueurs

gulo gulo
Note

Informations

Première édition
2008 (1 x Cd)
Label
Lambada records
Avec
Hebosagil :
Tatu Junno : voix
Antti Karjalainen : guitare
Ilpo Heikkinen : guitare
Pete Miettunen : batterie
Oskari Kähkönen : basse

Viisikko :
Inconnus
Tracklist
HEBOSAGIL
1. Tahdon kuolla myrkkyyn yksin
2. Ei ole

VIISIKKO
3. H.L.L.
4. Tarjonta ja turhautuminen
5. Nyt täytyy alkaa skarppaileen
Remarque
Viisikko signifie le Club des Cinq, ou un truc dans ce goût-là, toutefois
on imagine qu'ils sont cinq, ce ne sont donc pas les Inconnus français
 

Chroniques de splits et de compilations


Sludgecore Thrash metal Punk rock

Chronique par gulo gulo, le 30 décembre 2008
(511 lectures)

Nom d'un petit bonhomme en boue, un concept-split happiness in sludgery ! Les deux ramassis chargés (de la besogne) se plient poliment chacun leur tour à deux figures imposées du titubage : le morceau torché à l'arrache, le vieux coup de speed qui sera déjà héroïque s'il tient jusqu'à la troisième minute, et le morceau torché au fond de la cuvette, qui repousse chaque interminable seconde de son quart d'heure de râle la limite du quasi de quasi-immobilité - avant écroulage en arrière au ralenti.
Je ne vous cacherai pas que si l'on veut envisager le disque en résultant comme une confrontation, Hebosagil s'en tire perdant, confirmant, après une démo bombinarde et un bon petit premier album, une dynamique médiocrifiante assurément sludge dans l'esprit mais qui devient vaguement agaçante dans les conduits cireux. Viisikko se vautre bien mieux, que ce soit sur son morceau de punk déchiré ou sur son monoriff aussi solairement godfleshien que Grief sur If the World was Flat. Les glapissements éraillés dans un finnois arrogant y sont sans doute pour quelque chose, même si pour autant Hebosagil ne fait pas non plus excessivement montre de sérieux, tragique, agonie, mentally deranged, whatever. On est pas sikk, on est gonna be sick, c'est autrement plus drôle, d'ailleurs on va pas tarder à rendre sa boyasse sur tes croquenots.

Hebosagil / Viisikko split en trois mots : comme, un, coing




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Il y a 1 commentaire pour ce disque