Slow End
Special Low Frequency Version
Sea, sex and Sunn0)))
Destroysall - a tribute to Godzilla

Artistes participants au disque

FISTULA Web
RWAKE Web
DOT[.] Web
SLOTH (USA) Web
NEGATIVE REACTION Web
SOLACE
MAMMOTH Web
HANGNAIL Web
TERMINAL LOVERS Web
PATHETICISM Web
LEVIATHAN A.D. Web
THE CRUNKY KIDS Web

Avis des chroniqueurs

intheseblackdays
Note

Krokodil
Note

Informations

Première édition
2003 (1 x Cd)
Label
Shifty Records
Avec
divers
Tracklist
1. MAMMOTH - in this dying moment
2. TERMINAL LOVERS - Mr. Astronaut Glenn
3. SLOTH - If I were Godzilla
4. HANGNAIL - Invasion of the Neptune Men
5. GIGANTASAURUS - Reptilian Tonnage of Gargantuan Enormity
6. SPACE FACE - Leen Grizzard
7. FISTULA - King Kong is Dead
8. DOT(.) - Nonresistance City
9. NEGATIVE REACTION - Godzilla vs. Noo Yawk
10. RWAKE - Smog Monster
11. PATHETICISM - Go Jet Jaguar
12. LEVIATHAN A.D. - By North Star, Gamera
13. 3RD DEGREE BURNOUT - Anarchy Fell Through
14. THE CRUNKY KIDS - Gojira No Gyakushu
15. SOLACE - Mother Godzilla
 

Chroniques de splits et de compilations


Sludgecore Hardcore

Chronique par intheseblackdays, le 09 juillet 2006
(572 lectures)

Beaucoup se demanderont pourquoi continue-je à chroniquer du sludge alors qu'il est flagrant que je ne suis pas un über fan, qu'il semble que je ne possède pas l'oreille me permettant de saisir les subtilités de groupes merdiques que d'autres trouvent fabuleux, voir même, que je ne possèderai pas toujours la culture nécessaire à la chronique de ce genre. Doit y avoir du vrai là dedans. Figurez-vous que ces derniers temps je n'en avais même plus à accorder de manière continue à Slow End, alors chroniquer pensez-vous. Mais il se trouve que j'ai aujourd'hui quelques heures à tuer, alors, si je dois me faire chier, autant emmerder aussi quelques sludge-fans avec ma prose soporifique.

Proposée par Shifty Records, label spécialisé essentiellement dans le sludgecore, grind et autres purées métalliques toujours à la limite de l'audible, responsable de nombreuse sorties de Sloth, Fistula ou encore Fleshpress, cette compilation a déjà pour elle l'originalité du personnage à qui elle veut rendre hommage. Car au lieu de reprendre les compositions d'un groupe pour les massacrer ou autre, les formations ici présentes proposent du matériel inédit au potentiel aussi dévastateur que la bébête mentionnée dans le sous titre de ce tribute, Godzilla.

Compilation à 95% américaine, il reste néanmoins Dot(.) pour sauver l'honneur du pays traumatisé par l'ère nucléaire créateur de cette entité saurienne. Beaucoup des groupes listés ici vous sembleront peut être autant inconnu qu'à moi, c'est normal, puisqu'il s'agirait de supergroupes formés pour l'occaz. Plutôt que m'emmerder à vous énumérer cette liste plutôt conséquente et fouillie, j'vous balance le lien, que vous jugiez par vous-mêmes : http://www.shiftyrecords.com/destroysall/ .
On notera néanmoins la présence de quelques noms connus, dont des valeurs sures et d'autres appréciées ou non : Sloth from the USA, Dot(.) donc, Negative Reaction, Rwake, Solace notamment.
Durant la longue durée de cette galette, on va alterner entre morceaux plus ou moins longs et attaques éjaculatrices aussi rapides que brutales, nauséabondes, inaudibles ou tout simplement jouissives.
La connaissance des nombreux films du géant vert n'est pas indispensable puisque même avec l'indication des titres, il sera difficile d'essayer de comprendre le moindre mot dans ces vocalises criardes mais il est toujours sympa de reconnaître King Gidorah, Mothra ou le fils de Godzilla (grandiose moment que son éducation à coup de baffes écailleuses dans le film du même nom) sur la couverture réversible.
Et curieusement, malgré mon aversion pour certaines formations ici présentes, je dois dire qu'aucune ne se viande plus qu'une autre, la plupart restant fidèle à elle-même, offrant un panel plutôt large et complet de la scène américaine du sludge nouvelle vague (à croire qu'ils sont tous signés chez Shifty). Je me permettrai néanmoins de souligner l'excellence des morceaux de Mammoth( derrière qui s cache un unique mec de chez Kellhaul), Space Face , Negative Reaction (à croire que ces gars n'ont fait que du bon depuis qu'ils ont décidé de jouer du sludge (attendez, je crois bien que c'est le cas)), Patheticism ou encore Dot(.) avec cette pitite intro toute mimi et nostalgique m'évoquant les dessins animés jap des 70's.

Bref, les mecs, cette compilation est franchement plus que sympa, le concept aussi, avec que du matos inédit, du tout bon.

Destroysall - a tribute to Godzilla en trois mots : virulent, timbré, fun




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Il y a 1 commentaire pour ce disque