Slow End
Special Low Frequency Version
Aig... quoi ?
Mi Pueblo / My Dilemma

Artistes participants au disque

GRIEF
CORRUPTED Web

Avis des chroniqueurs

Krokodil
Note

Informations

Première édition
1995 (1 x 7in)
Label
HG Fact
Avec
Corrupted :

Chew : batterie
Talbot : guitare
Hevi : chant
Monger : basse

Grief :

Jeff Hayward : guitare, chant
Rick Johnson : batterie
Randy Odierno : basse
Terry Savastano : guitare
Tracklist
A. Mi Pueblo (Corrupted)
B. My Dilemma (Grief)
 

Chroniques de splits et de compilations


Funeral doom Sludgecore Freak doom

Chronique par Krokodil, le 30 juin 2017
(198 lectures)

Rétrospective Corrupted, épisode 4 (avec du Grief en bonus, s'il vous plaît).

Corrupted, on l'a dit, à leurs débuts en 1995, ça ressemblait à ça : du sludge outrancièrement dégueulasse, comme la gueule d'un varan, négatif plus que de raison, et d'une monotonie à faire passer n'importe quel disque de sludge d'antan pour un spectacle pyrotechnique ; n'importe lequel, excepté un à la rigueur ; celui qu'ils ont toujours vénéré, comme moi : Come To Grief. Allez, peut-être deux si l'on compte Dismal, et on va le compter. "Mi Pueblo", c'est pas bien compliqué, c'est totalement du Come To Grief : même incommensurable sentiment de fatigue existentielle, même non-envie d'avancer - voire de reculer, de creuser un trou et de s'y enterrer pour toujours - même raideur pré-cadavérique qui vient lentement mais sûrement atrophier chaque semblant de note exécutée. "Mi Pueblo", c'est deux - voire trois - accords de guitares à tout casser, joués sur le haut d'une seule et unique corde, avec un cutter irrésistiblement collé à l'aorte, et prêt à creuser un beau canyon au milieu de la gorge : aussi minimal dans la forme que maximal dans le fond. Et comme l'histoire est bien ficelée (les japonais n'ont-ils pas la réputation d'être rigoureux?), l'on peut déjà assister à ce qui semble être la gestation du monstrueux et décisif Paso Inferior : une esquisse de funeralnoisegaze tortueux, avec ces mêmes couches lointaines mais bien présentes de larsens ultra-menaçants. "Mi Pueblo", plus qu'un simple titre de transition et de rupture entre leurs phases sludge et funéraleuse, un véritable bijou dans la discographie de Corrupted.  

"My Dilemma", belle torgnole là aussi, courte - format oblige - mais intense. Grief, eux, ils en sortent tout juste de Come To Grief... Là aussi ça se sent, ça a laissé de vilaines traces, et leur sludge est toujours aussi convivial qu'une piscine remplie de seringues contaminées, dans laquelle l'on peut pratiquer sans vigueur aucune la brasse coulée. Non-satisfaits d'avoir offert au monde l'un des plus fabuleusement atroces disques de sludge, les voilà qui envisagent tout doucement Miserably Ever After - le tubesque - accélérant légèrement le tempo (genre de 50 bpm à 60 bpm, quoi... rigolez pas mais ça se sent clairement) et s'aventurant vers des harmonisations de guitares des plus ambitieuses ; des plus doomeuses devrais-je dire. My Dilemma, c'est toujours un concentré de pessimisme congestionné, de machoires déboitées par le stress, de lésions cutanées en tout genre, c'est toujours du Grief quoi, même plus que jamais, mais ça s'écoute avec un plaisir et une légèreté presque inédits. Fini les tympans qui saignent à chaque putain de larsen, fini le Jeff Hayward outre-guttural, fini de ramper dans ses déjections comme un légume : Grief en veut, Grief a la dalle, Grief veut distribuer des mandales et niquer des tibias (et comme vous le savez sans doute déjà, Grief y arrivera). 

Conclusion qui n'en est pas vraiment une, juste une note quant à un léger état d'âme concernant la durée de la chose : le format 7" est le must du format qui laisse couille bleue. 

 

Mi Pueblo / My Dilemma en trois mots : bien, trop, court




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque