Slow End
Special Low Frequency Version
Chargez !
The Story about the Digging of the Hole and the Hearing of the Sounds from Hell

Avis des chroniqueurs

gulo gulo
Note

Informations

Première édition
2011 (1 x Cd)
Label
WKN
Avec
Albin Sunlight Julius : voix, hammond, piano, synthé, harmonium, percussions, tambourin, mellotron
Bain Wolfkind : voix
Marthynna : voix, orgue, percussions
Jörg B : guitare, basse, banjo
Riko Potocnjak : guitare
Tracklist
1. The Story About The Digging...
2. Reincarnation!
3. Birds Of Prey
4. A Harcsakirály Szelencéje
5. Scales Of Justice
6. Fever Dreams
7. ...Of The Hole And The Hearing...
8. The Final Stand
9. Kühlungsborn
10. Acid Blaze
11. ...Of The Sounds From Hell
 

DER BLUTHARSCH (Autriche)

Voir tous les articles pour DER BLUTHARSCH


Psyché New wave Dub

Chronique par gulo gulo, le 08 janvier 2017
(233 lectures)

Dernier bon disque de Der Blutharsch, le premier de The Infinite Church of the Leading Hand ? Si l'on veut ; mais déjà on est passé, avec lui, à un nouveau stade du biscornu et du grotesque, supérieur même à la monstruosité qu'était When Did Wonderland End ?, pour moins inquiétant qu'il soit - et qui justifie s'ils y tiennent leur changement de nom.

Le rock psyché très très intoxiqué et décadent y tire carrément, en maint passage, à une new-wave communiste - on ne m'ôtera pas de l'idée que la mélodie de "A Harcsakirály Szelencéje"  passerait incognito sur un disque d'Absolute Body Control - qui aurait gagné encore en maladif et en trouble, à s'abîmer ainsi dans un braisoiement de fièvre qui est encore celui du vénéneux Flying High.

Du coup, le Général ici est accueilli dignement, et peut étaler ses éthyliques formules de magie dans un rite fait pour complaire à la réalité de leur pouvoir ; la menace sexuelle s'en peut exhaler comme un lourd parfum d'encens, et l'appétit pour la dégénérescence délétère de même ; ce qui donne un relief certain de douceâtre mais pénétrante malveillance à ce qui aurait pu déjà ressembler à une kermesse de calibre Brian Jonestown Massacre.

Et comme de toute évidence - comme tout album de Der Blutharsch excepté un, par le fait - The Digging n'est pas Wonderland, il convient également de noter qu'en ce qui le concerne - ne suivez pas du tout mon regard vers The Cosmic Trigger - il gère très bien le fait de n'être pas un monstre et un prédateur supérieur, qui ne se prend qu'avec le plus grand sérieux sans autre choix possible - et sa propre part de ridicule léger, qu'elle se niche dans ses petits fritouillis électro dandineurs ou dans ses petites tentations cabaret non moins libidineuses - voire en tire quelque chose de tout à fait honorable, en l'occurrence, avec "Acid Blaze" un des meilleurs et plus corrosifs morceaux de Death in Vegas jamais, si ceux-ci partaient courir les champignons en forêt transylvanienne.

Un bon album pour les zozos concerné, en vérité.

The Story about the Digging of the Hole and the Hearing of the Sounds from Hell en trois mots : pas, si, mal




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque