Slow End
Special Low Frequency Version
Gare au groove sans-fin
Grand Head

Avis des chroniqueurs

Krokodil
Note

gulo gulo
Note

Informations

Première édition
2016 (1 x 12in)
Label
Gorbie International Records
Avec
Tim Ward : batterie
Barry Brusseau : chant, guitare
Tracklist
Side A

1. Bull Ramos
2. Not a Cretin
3. Dark and Starry Sky
4. Amongst the Rubes
5. A Variation

Side B

6. Threshold of a New Day
7. Shattered Hearts
8. Lions Share
9. Pine Box
 

GRAND HEAD (États-Unis)

Voir tous les articles pour GRAND HEAD


Hardcore Hard '70s Punk rock

Chronique par Krokodil, le 16 février 2016
(361 lectures)

Juste au cas où Black Flag, Kilslug, Upsidedown Cross et autres Satan's Satyrs ne suffiraient à vous convaincre qu'il n'existe ni frontière surveillée au fusil mitrailleur, ni clivage infranchissable ou conflit d'ordre nucléaire entre le punk (à fortiori le punk-hardcore) et le doom (à fortiori le trad)... Grand Head ne fait que (re)démontrer une nouvelle fois une évidence vieille de trente ans : on peut très bien concilier l'occultisme tentaculaire des 70's, le sacro-saint pouvoir du riff iommiesque et l'esprit parfaitement émeutier d'un bon vieux Minor Threat pour botter des culs en série. Et fort heureusement, nul besoin de se toucher l'entrecuisse avec des basses surdopées ou du fuzz gonflé comme un dirigeable (d'ailleurs pas besoin de bassiste tout court, si vous avez remarqué) et pas davantage besoin de 36 couches de guitares pour vous coller le vertige sonore du siècle ; non, juste besoin de deux vieux potes qui se connaissent par coeur et rivalisent d'inventivité ; le chanteur issu du lumpenproletariat - vrai faux rageux, puisque trahi par la coolness imparable de ses gammes pentatoniques - et le batteur qui tape comme un autiste et paraît presque toujours foirer ce qu'il entreprend (mon dieu, ces breaks qui semblent toujours tomber à côté du temps, ou atterir au bon endroit d'extrême justesse, comme par miracle - ou comme John McClane - alors qu'ils sont juste parfaits)... Grand Head en fait, pour la faire plus simplement, c'est Sir Crowley tout de cuir et de flanelle vêtu, entrain d'enfoncer la dague sacrificielle dans l'organe reproducteur d'une jeune et jolie vierge en finissant sa canette de Maximator cul-sec. Enfin, un truc du genre, je présume.

Grand Head en trois mots : acrobatique, anarchique, alchimique




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque