Slow End
Special Low Frequency Version
Oh ouais, chérie
Infesting the Grave

Avis des chroniqueurs

gulo gulo
Note

Krokodil
Note

Informations

Première édition
2012 (1 x K7)
Label
Extremely Rotten
Avec
David Mikkelsen : basse, guitares
Takashi Tanaka : batterie, voix
Tracklist
1. Putrid remains
2. Infested by worms
Remarque
Version 7" chez Me Saco Un Ojo.
 

WORMRIDDEN (Groupe international)

Voir tous les articles pour WORMRIDDEN


Doom death

Chronique par gulo gulo, le 02 septembre 2014
(418 lectures)

Undergang est un groupe qui a du potentiel, c'est indéniable à défaut de s'accorder sur la qualité actuelle de ses albums. Ce n'est donc assurément pas moi qui vais trouver à redire à ce qu'ils envoient un de leurs salariés en formation auprès d'un membre d'Anatomia : c'est tout juste si je me retiens de lui envoyer un chaleureux mail de soutien et d'encouragement.
Force est de reconnaître, aussi, que ledit auguste spectre nippon ne s'accommode ici pas mal de ce sang frais danois, et que pour cesser tout de suite de jouer l'arbitre des mérites et de tenter bien vainement de reconnaître à qui appartiennent les doigts qui s'affairent ici ou bien là, le résultat s'avère puissamment odorant déjà, et la silhouette affirmée - celle d'une sorte de zombie dépressif et forestier, lourdement voûté et balourd de contours mais pour autant capable d'aussi surprenantes que - étonnant, non ? - velléitaires pointes de vitesse à trottiner sur ses courtes pattes tous crocs raboteux dehors... Peut-être même pas tant velléitaires, d'ailleurs, que brèves mais mortelles, on pense plutôt en fait à la brutale économie d'efforts de Whitehorse. Quand Wormridden bourre, Wormridden bourre tout droit, tout au foie et droit au foie, et pas plus longtemps qu'il ne faut pour mettre la proie à terre, avant de l'écraser à loisir sous son cul fatigué, et de passer à table, en respirant pesamment comme il se doit.
Bref, Wormridden est un groupe qui a sacrément du potentiel, et qu'on ne demande qu'à connaître plus extensivement que sur ces deux affreux morceaux.

Infesting the Grave en trois mots : musqué, maraudeur, nocturne




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque