Slow End
Special Low Frequency Version
C'est mieux qu'à ta façon
Ghäst / Rape-x split

Artistes participants au disque

GHÄST Web
RAPE-X Web

Avis des chroniqueurs

EyeLovya
Note

Camille
Note

Krokodil
Note

Informations

Première édition
2008 (1 x Cd)
Label
Obscure sombre records
Avec
Le line-up pour ce disque est inconnu.
Tracklist
1. Ghast - Le Noyé
2. Ghast - Tétanos
3. Rape-X - Civil Servant
3.1. The cop
4. 3.2. The commissioner
5. 3.3. The Mayor
 

Chroniques de splits et de compilations


Drone doom Freak doom Noise

Chronique par EyeLovya, le 05 mai 2011
(539 lectures)

Quand j'ai reçu le disque et que je l'ai survolé rapidement sur mon ordinateur, je me suis dit quelque chose comme : c'est quoi ce bordel? C'est pas drone, c'est que nul. Et puis, un beau jour de grisaille, de fatigue nerveuse et de répulsion maladive, me voilà à retenter l'expérience, à tout hasard, au point où on en est de toute manière... Le souvenir qui me vient ensuite c'est mon réveil, au milieu d'un bouquin, les yeux fixés sur la même page que vingt minutes auparavant.

Il s'avère que le premier titre de Ghäst est un magnifique enchevêtrement de textures en ressac électronique permanent, comme un bord de mer de déchets radioactifs qui vont et viennent tranquillement, irradiant jusqu'à en faire tomber les dernières branches d'arbre quelques kilomètres plus loin. Même si la mer n'a jamais vraiment été un grand sujet de fascination romantique en ce qui me concerne, cette mer là, avec sa plage moribonde et ses isotopes fluorescents de nausée, ça a apparemment assez de charme pour me tenir au moins vingt minutes en haleine. (Et il y a une surprise à la toute fin!)

On passe le deuxième titre de Ghäst, sorte de drone sludge dispensable.

C'est parti pour le triptyque conceptuel snuff drone de Rape-X. Transport direct dans une petite cabane glacée perdue dans le blizzard russe, réveil attaché à une chaise, nu, transit de froid, la tête prête à exploser de migraine. Les ondes électromagnétiques Tesla de centaines d'antennes relais superposées sur le vent puissant qui te percent le crâne. Et ces trois types, fatigués d'alcool, à bout, violents bourreaux, le flic, le préfet et le maire, qui hurlent, boivent, torturent, violent. Trois titres quasiment identiques, interminables, de bourrasques glaciales et des menaces effrayantes de ce type qui gueule et crache entre quelques gorgées de vodka, perdu, sans limite. Trois titres complètement inhabituels, troublants, pesants, inquiétants et réellement prenants, au final.

Ghäst / Rape-x split en trois mots : goulag, acouphenic, drone




Facebook 

Commentaires des lecteurs pour ce disque

Aucun commentaire actuellement pour ce disque